Bartillat Edition
Aller vers Facebook Aller vers Youtube Aller vers Twitter
V

ISBN : 9782841005796
Parution : 12/05/2016
Prix : 22 €
624 pages
Format : 135 x 200
Préfacier : Michel Brix

Twetter Partager

Voyage au Caucase
Alexandre Dumas

Après un long séjour en Russie en 1858, Alexandre Dumas poursuit ses pérégrinations. De Kislar, il longe les bords de la mer Caspienne jusqu’à Bakou, puis traverse le Caucase d’est en ouest, effectue un séjour à Tbilissi et de là se met en route pour Poti, sur la mer Noire, où il embarque pour revenir en France. Comme le note Michel Brix dans sa préface : « Le Voyage au Caucase compte beaucoup moins de développements d’érudition et beaucoup moins de considérations générales que le Voyage en Russie. On est ici, plutôt, dans le registre du roman d’aventures, avec un formidable morceau de bravoure, à la Joseph Conrad, lorsque l’auteur entreprend de nous relater son itinéraire de retour, de Tbilissi à Poti. En Russie, Dumas avait rencontré deux personnages de son Maître d’armes, à Nijni-Novgorod. Dans le Caucase, il devient lui-même un personnage de ses romans. Certains autochtones le prennent d’ailleurs pour un général français, assisté de son aide de camp (Jean-Pierre Moynet, le peintre français qui le suivait depuis Paris et l’accompagnait dans toutes ses pérégrinations). »
L'auteur a écrit sur place cette relation de voyage, – ce qui confère au récit un ton vivant et spontané, qu'on retrouve moins, par contraste, dans le Voyage en Russie. Le Voyage au Caucase se situe en tout cas, et au même titre que les pages sur la Russie, au premier rang des écrits de Dumas.



Résumé

Après un long séjour en Russie en 1858, Alexandre Dumas poursuit ses pérégrinations. De Kislar, il longe les bords de la mer Caspienne jusqu’à Bakou, puis traverse le Caucase d’est en ouest, effectue un séjour à Tbilissi et de là se met en route pour Poti, sur la mer Noire, où il embarque pour revenir en France. Comme le note Michel Brix dans sa préface : « Le Voyage au Caucase compte beaucoup moins de développements d’érudition et beaucoup moins de considérations générales que le Voyage en Russie. On est ici, plutôt, dans le registre du roman d’aventures, avec un formidable morceau de bravoure, à la Joseph Conrad, lorsque l’auteur entreprend de nous relater son itinéraire de retour, de Tbilissi à Poti. En Russie, Dumas avait rencontré deux personnages de son Maître d’armes, à Nijni-Novgorod. Dans le Caucase, il devient lui-même un personnage de ses romans. Certains autochtones le prennent d’ailleurs pour un général français, assisté de son aide de camp (Jean-Pierre Moynet, le peintre français qui le suivait depuis Paris et l’accompagnait dans toutes ses pérégrinations). »
L'auteur a écrit sur place cette relation de voyage, – ce qui confère au récit un ton vivant et spontané, qu'on retrouve moins, par contraste, dans le Voyage en Russie. Le Voyage au Caucase se situe en tout cas, et au même titre que les pages sur la Russie, au premier rang des écrits de Dumas.

Acheter ce livre
Dans la librairie la plus proche de chez vous ...
Acheter ce livre en ligne sur :


Acheter cet ouvrage sur Fnac Acheter cet ouvrage sur Chapitre Acheter cet ouvrage sur Amazon

Du même auteur...

- Voyage en Russie, 2015
- Ascanio, 2014
- Contes et Légendes des grands chemins, 2012
- Mon dictionnaire de cuisine, 2011
- Robin des Bois, 2010
- Mon dictionnaire de cuisine, 2009
- Ivanhoé, 2008
- Robin des bois, 2006
- Contes et Légendes des grands chemins, 2000
- Ascanio, 1995

Bartillat © 2015 - Mentions légales

Corner Foot